Le prêt à taux zéro acquisition-amélioration

Le prêt à taux zéro acquisition-amélioration, aussi appelé prêt à taux zéro dans l’ancien, applicable aux zones B2 et C en 2018 !

Conditions pour bénéficier du PTZ dans l'ancien :

  • L’achat d’un bien immobilier ancien destiné à devenir sa résidence principale,
  • Etre primo-accédant (ne pas être propriétaire de sa résidence principale depuis au moins 2 ans)
  • La réalisation de travaux -voir ci-dessous- à hauteur de 25 % de l’opération (achat hors frais de notaire ou frais d’agence).
  • Des conditions de revenus, (identiques à ceux du prêt à taux zéro dans le neuf).

Les travaux éligibles sont les suivants :

  • la création de surfaces habitables nouvelles, ou de surfaces annexes,
  • la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement des surfaces habitables,
  • les travaux destinés à réaliser des économies d’énergie, à l’exception de ceux financés à l’aide d’un éco-prêt à taux zéro.

Justification des travaux :

  • fournir à l’établissement de crédit une attestation sur l’honneur,
  • fournir l’ensemble des devis permettant de justifier du montant prévisionnel de ces travaux.

Les travaux devront être réalisés dans un délai de trois ans à compter de l'émission de l'offre

Montant et durée du prêt à taux zéro acquisition-amélioration :

Le montant du prêt à taux zéro est égal à 40 % du montant de l’opération, mais le prêt est plafonné en fonction de la composition du ménage du ou des emprunteurs.

La durée de remboursement du prêt à taux zéro acquisition-amélioration est fonction de la composition du ménage et de ses revenus.

L’état a prévu 3 durées de remboursement : de 20 à 25 ans.